Bruno Helgen France, Indonésie, 1959

Bruno Helgen (1959) né à Paris vit et travaille entre Paris et Bali.
Diplômé de l'école Nationale des Beaux Art d'Epinal il sera photographe pour le collectif Agence Presse. Par la suite il travaille dans la production de film avant de se lancer en 1995 dans le design.
Ses globes illustrent de façon poétique la danse des diverses représentations cartographiques des continents, des états-nations, des océans et des mers qui les séparent, et surtout, des drames tectoniques, politiques, culturels et religieux, qui continuent à les déformer et les définir.

Les globes sont façonnés à partir d'un amalgame, combiné à d'anciennes racines de teck recyclées ou le bois de tamariniers, et de résines. Pour ses globes noirs, il utilise aussi les sables volcaniques des plages du Nord de Bali. Les résultats sont représentatifs de la vision de Helgen qui allie une technique complexe et moderne de la résine,  un profond respect des arbres,  de leur environnement : où ils ont prospéré puis sont morts, et les traditions d'une longue lignée de maîtres sculpteurs balinais et d'artisans dont le savoir-faire se transmet depuis des générations.

Les globes s'adaptent à la beauté et à l'imperfection des pièces de bois. Avec cette matière naturelle, il crée aussi bien des globes que des meubles (tables, chaises...) qu'il associe dans ses œuvres à d'autres matériaux comme le sable volcanique, la résine, la laque, ou le métal.