Diego Benéitez Espagnol, 1986

Diego Benéitez a d'abord été autodidacte, puis a suivi une formation artistique et ses premières œuvres ont été développées dans le domaine de l'art urbain, avant de commencer à peindre. La première exposition à laquelle il a participé était un collectif présenté en 2008 dans sa ville, Zamora, "21 Emergen" (au palais d'Alhóndiga), suivi par des particuliers à Oviedo, Avilés, Ségovie, León et Palencia; plusieurs expositions collectives dans des villes espagnoles et au Portugal et leur participation à des foires telles que Room Art Fair et Public Room en 2013, ART MADRID en 2014 et la Biennale internationale d'art de Cerveira cette année.

À Masdearte, nous l'avons rencontré l'année dernière, lorsqu'il a remporté le troisième Prix de peinture sur la cathédrale AXA Burgos, qui avait précédé sa sélection dans le BMW Painting Award et l'Open Open of Extremadura cette année ou ses premiers prix aux concours. de Climent Muncunill Roca et de la Fondation Bancaja (Segorbe), également en 2015. Nous avons un faible pour les peintures de lignes d'horizon composées de larges bandes de couleurs contrastées, et nous les retrouvons dans l'une de leurs séries les plus significatives: Skyline. Ce sont des "espaces picturaux" qui n'abandonnent pas complètement la figuration lorsqu'ils présentent, dans de nombreux cas, des profils urbains, mais qui abordent l'abstrait de leur structure, visuellement percutants par leur simplicité et marqués par la division des zones inférieures et inférieures. supérieur Les formes légères acquièrent un poids important à l’approche d’une sorte d’ordre idéal dont le vide est un élément essentiel.

Malgré l'atmosphère calme et sereine que ces œuvres semblent transmettre, il y a en elles un biais dynamique, car Benéitez s'intéresse à influencer les possibilités de représentation du mouvement à travers les formes, un aspect qui donne aux tableaux un plus grand réalisme sans rompre la sérénité dominante dans ces paysages, tantôt ruraux, tantôt urbains.
Des éléments similaires présentent ses œuvres dédiées à des espaces purement naturels, dans des formats normalement paysagers. Les paysages que nous y observons, également structurés en bandes de taille inégale, nous présentent une nature synthétisée en lignes fondamentales et en tonalités soigneusement choisies.
Les vues urbaines, d'autre part, transmettent encore plus nettement l'intérêt de l'artiste à combiner calme et dynamisme dans ses peintures, et elles s'articulent aussi à partir des vides et des espaces occupés par les traits droits pour définir des formes de base avec la précision nécessaire pour transmettre le mouvement et en même temps le silence. Benéitez est conscient de la puissance expressive des couleurs de base, dorlotant leurs dégradés.

Ses œuvres font partie des collections du Musée de Manresa, du Musée de peinture Juan Almagro, du Conseil provincial d'Orense, des Mairies de Zamora, Valladolid, León et Ávila, de la Fondation Cruzcampo et des fonds de Caja Duero, La Caixa et Bancaja.