NEW: VERTCHY

Iranian young artist

Simin Ghoroghchian, est née en février 1994 à Téhéran, elle vit au nord de Téhéran, où elle paint. Elle a écrit ses premiers poèmes à 8 ans, et depuis toujours écrit des poèmes, nouveaux et peints. L'art fait partie de sa vie et y prend une grande place.

Elle étudie la littérature et la peinture, à l'université.

Suite à de nombreux cours théoriques professionnels sur les concepts et l'approche de l'art contemporain par le Dr Alireza Samiazar, ancien directeur du musée d'art contemporain de Téhéran et directeur de la vente aux enchères de Téhéran, ainsi que plusieurs cours de dessin du maître Shishegaran.

Sa première exposition est en 2012, à Lyon. La seconde dans une grande galerie de Téhéran en 2016, et progressivement elle se fait voir et connaître, grâce à sa mention

pour son travail artistique, nommé "Baran Azad".  

L'une des artistes de la nouvelle génération qui a eu le plus grand succès sur le marché de l'art de Téhéran, l'artiste a travaillé dans plusieurs domaines artistiques tels que la peinture à l'huile et l'acrylique, la photographie, l'art vidéo, le court-métrage, l'installation et le dessin. Tous ces succès ne l'ont pas satisfaite, et ne souhaitant pas se décrire comme une artiste "perse", son art a toujours été sur le monde sans frontières d'Internet et cette nouvelle réalité de génération dans le monde a fait qu'elle veut faire passer son art sur "une génération" ! Elle commence donc sa nouvelle image, avec un nouveau nom, logo et style en 2018/2019 en tant qu'artiste international sans frontières et c'était cela qu'elle  cherchait vraiment et son esprit comme objectif.

Elle cite : "L'art veut parler de génération dans le monde entier, il s'agit de la vie sur Internet comme notre nouvelle réalité supplémentaire, peu importe où nous vivons ou quel âge nous avons, nous avons une même vie de fantaisie et de réalité via Internet et les médias sociaux. J'exprime cette conviction de manière symbolique en dessinant des paysages et des situations fantastiques via des emojis. Je pense que ce sont des alphabets visuels de cette époque, comme les hiéroglyphes de l'Égypte ancienne. "

Novembre 23, 2021